Aquarelle de Sabine Picard, artiste peintre. Oeuvre créée pour ce site. © 2022 – Tous droits réservés

Evangile

Le Seigneur te dit: « Je te connais par ton nom » (Ex. 33) - « Je t'appelle par ton nom. Tu as de la valeur à mes yeux et je t'aime » (Es. 43)

Aquarelle de Sabine Picard, artiste peintre. Oeuvre créée pour ce site. © 2022 – Tous droits réservés.

Evangile

Le Seigneur te dit: « Je te connais par ton nom » (Ex 33)

« Je t’appelle par ton nom. Tu as de la valeur à mes yeux et je t’aime » (Es 43)

Vous dites: « Je n’ai pas la foi »?… mais à quoi se mesure la foi?

Inspiré d’un texte de Merlin Carothers
Le Tout-Puissant n'agit pas seul

Vous dites: «Je n’ai pas la foi» parce que VOUS NE SENTEZ PAS que vous avez la foi. Or, la foi et les sentiments sont deux domaines complètement distincts. La foi ne provient ni de vos impressions ni de vos émotions ni de vos sentiments ni de vos sensations.

La foi ne se mesure pas à vos impressions, à vos sentiments, à vos ressentis…

Vos sentiments sont un bien mauvais baromètre de la réalité; il en est de même de la foi: tout est faussé si vous utilisez vos impressions, vos émotions ou vos perceptions sensorielles pour tester votre relation avec Dieu. Croire est indépendant de ressentir. La foi est une affaire de volonté. C’est un acte volontaire: Vous DECIDEZ DE SAISIR COMME REEL ce que vos sens ne peuvent percevoir. La foi perçoit comme réel ce qui échappe aux sens (Héb. 11.1).

Vous êtes libre de choisir! Ne laissez plus vos sentiments faire la loi et ne vous cachez plus derrière eux pour excuser votre incroyance. Jésus vous invite à Le choisir, c’est la foi. Selon la Bible, vous pouvez être sauvé.e par la foi, justifié.e par la foi, protégé.e et gardé.e par la foi; la Bible dit aussi que vous pouvez marcher par la foi et non par la vue, elle ajoute que vous pouvez hériter de promesses de Dieu par la foi et prier dans la foi, triompher du monde par la foi et louer Dieu par la foi!

L’EXPERIENCE DU SALUT DEVIENDRA UN FAIT ACCOMPLI QUAND VOUS L’ACCEPTEREZ PAR LA FOI, PAR L’ACTE DE VOTRE VOLONTE. C’EST VOTRE DECISION. Vous êtes LIBRE DE CHOISIR.

DES QUE VOUS DITES: «OUI, JE CROIS», VOUS AVEZ LA FOI, que vous ressentiez ou non la présence de Dieu.

Ne prenez pas non plus vos expériences émotionnelles comme preuve de votre salut, car sinon, vous risquez d’être toujours torturé.e par le doute.

Nous vous encourageons vivement à vous décider de croire et d’avoir la foi! Jésus a fait Sa part. A vous de faire la vôtre en Lui disant: « Oui! Je crois en toi ». C’est tout… serait-ce trop simple?

Une invitation à travers une allégorie

Le Tout-Puissant n'agit pas seul

Imaginons un homme qui reçoit un carton d’invitation sur lequel il est écrit: « Vous êtes invité.e à dîner dans tel restaurant prestigieux, à tel endroit, avec Jésus de Nazareth, ce soir, à 20h ». L’homme croit à une blague de ses collègues. Pourtant, sa curiosité est piquée; il se rend à l’adresse indiquée, convaincu qu’il y verra des visages connus. Accueilli par le maître d’hôtel, il bredouille: «Je suis attendu». Il est alors conduit à une table magnifiquement dressée, vers un homme d’une trentaine d’années, habillé selon le code vestimentaire de notre époque; celui-ci l’accueille chaleureusement en se présentant: « Enchanté, Jésus! » Notre homme lui serre la main en indiquant son nom; Jésus lui répond avec un sourire: « Je sais ». Interloqué, l’homme cherche ses collègues du regard… personne! Jésus commence à lui parler et à évoquer des choses qui concernent sa vie, même celles qu’il avait cherché à cacher. Un dialogue s’installe…

Dieu vous invite à partager un repas avec Lui

Aujourd’hui, Jésus veut passer du temps à s’entretenir avec vous. Ainsi, Il vous invite à dîner avec Lui! La table est mise et il y a d’excellents mets à déguster!

Nous attendons souvent des encouragements, des compliments ou des réponses de la part de notre entourage. Dieu veut parler avec nous et pourvoir à nos besoins, que ce soit pour nous guider, nous encourager, que nous ayons besoin de reconnaissance ou d’une quelconque guérison intérieure. Dieu est un Roi riche. Réjouissons-nous à l’avance, remercions-Le de ce que toutes les réponses à nos besoins sont en chemin; c’est cela, la foi. Avoir l’assurance des choses que nous espérons, la conviction de celles que nous ne voyons pas encore.

Dans le Psaume 23 il est dit que Dieu dresse une table en face de nos adversaires: en pleine tempête, alors que nous sommes en train de nous démener pour survivre à tout ce qui nous arrive (perte d’emploi, maladie, problèmes relationnels, chagrin, etc.), Dieu dit: « Stop! Je dresse une table; arrêtez-vous et sachez que je suis Dieu ». Ainsi Sa table a une double fonction: nous nourrir et nous servir de bouclier. Ainsi un moment passé en compagnie de Jésus nous approvisionne et nous sert également de protection. En Sa présence nous sommes honorés et valorisés, et nous trouvons également le repos.

Que répondez-vous à Son invitation?

A l’époque, Jésus a parlé à travers une parabole où Il a évoqué un roi qui avait préparé un festin pour les noces de son fils et dit que les invités avaient décliné l’invitation en fournissant des excuses bidons. Aujourd’hui encore il est possible de ne pas prendre conscience de l’intérêt à répondre à Son invitation: il est possible de mener sa vie sans Dieu.

Dieu aime chaque être humain et souhaite que chacun goûte à Son repas. Sur la base de ce qu’Il a accompli, tout est prêt et disponible. Trouvons-nous des excuses pour ne pas passer de temps avec Dieu? Il vous invite en Sa présence. Tout ce qui est bon et parfait pour vous vient de Dieu. Jésus vous appelle en disant: « Voici je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je souperai avec lui, et lui avec moi » (Apoc. 3. 20). Acceptez donc Son invitation et venez goûter combien Dieu est bon! En réalité, Il vient même habiter en ceux qui acceptent Son invitation.

Une fois restauré.e, vous entrez dans une nouvelle mission. En effet, Il peut non seulement se manifester en vous, mais encore au travers de vous. Ce que vous recevez de Dieu, vous pouvez le partager à votre entourage. A votre tour vous pouvez amener des gens à découvrir que Jésus peut être leur ami!

Tels sont nos vœux pour vous, chère lectrice, cher lecteur !

Prière: « Ô Jésus, merci pour ton invitation. J’entends ta voix, j’ouvre la porte et t’invite à venir habiter dans ma maison, dans mon coeur. Je veux te connaître. »

Qui est Jésus ?

 

Jésus est le Messie qui est venu sur terre il y a plus de 2000 ans. Il a donné sa vie à la croix pour que tous les obstacles entre Dieu et les êtres humains soient enlevés, que notre communication avec Dieu soit à nouveau possible et que nous ayons la vie.

Esaïe, un prophète ayant prédit la venue de Jésus 700 ans avant et dont des manuscrits – appelés manuscrits de Qumran ou manuscrits de la Mer Morte – ont été retrouvés entre 1947 et 1956, dont l’ancienneté a été authentifiée par des archéologues réputés, a écrit:

«Il a grandi devant lui comme une jeune plante, comme un rejeton qui sort d’une terre toute sèche. Il n’avait ni beauté ni splendeur propre à attirer nos regards, et son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête: nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui. Pourtant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, c’est de nos douleurs qu’il s’est chargé. Et nous, nous l’avons considéré comme puni, frappé par Dieu et humilié. Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes: la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. Nous étions tous comme des brebis égarées: chacun suivait sa propre voie, et l’Eternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous. Il a été maltraité, il s’est humilié et n’a pas ouvert la bouche. Pareil à un agneau qu’on mène à l’abattoir, à une brebis muette devant ceux qui la tondent, il n’a pas ouvert la bouche /…/ il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et il a été compté parmi les criminels, parce qu’il a porté le péché de beaucoup d’hommes et qu’il est intervenu en faveur des coupables.» Tiré d’Esaïe 53.

Deux amis d’enfance se retrouvent: l’une est une juge, l’autre est un délinquant

Le Tout-Puissant n'agit pas seul

D’après un article paru le 7 juillet 2015 sur https://www.dailymotion.com › video

Aux États-Unis, beaucoup d’histoires saugrenues voient le jour! Le 30 juin 2015, une anecdote a fait surface:

une juge du nom de M. Glazer reconnaît son ancien camarade d’école A. Booth au tribunal pour un cambriolage. La juge lui demande alors: «Monsieur Booth, êtes-vous allé au collège Nautilus?»
L’homme qui comparait écarquille alors les yeux et crie: «Oh! Mon Dieu!» Eh! Oui! Deux amis d’enfance viennent de se retrouver! M. Booth fond en larmes tandis que la juge Mme Glazer se voit désolée de le trouver face à elle. «Je me suis toujours demandé ce que vous étiez devenu!» explique-t-elle. Elle raconte alors que c’était un enfant adorable à l’époque, le plus gentil du collège. Elle se remémore comme ils jouaient ensemble au football et ajoute: «Qu’êtes-vous devenu! Je suis vraiment désolée de vous voir ici»! Déçue par ce constat, elle dit qu’elle espère que son ancien camarade de classe sera capable de changer! Elle conclut par: «Bonne chance à vous! J’espère que vous serez capable de vous sortir de ce mauvais pas et de vivre en toute légalité!» Effectivement, M. Glazer semble prêt à se reprendre en mains.

Selon certaines sources non vérifiables, la juge était devant un dilemme: elle n’aurait pas voulu punir son ancien camarade d’école, mais en tant que juge, elle se devait d’être juste. Elle l’a donc condamné à payer pour son méfait. Mais après le procès, elle a signé un chèque de la valeur de l’amende et le lui a remis.

Nous-mêmes devions être condamnés, mais Jésus a payé le prix à notre place. Non avec de l’argent, mais avec sa propre vie! «Vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu» (1 Cor. 6. 20).

Soyez actrice/acteur de votre transformation

 

Voici des éléments pour vous mettre en route et expérimenter une succession de restaurations intérieures qui impacteront non seulement votre vie, mais votre entourage et votre environnement

L'Evangile

 

Cette page vise à vous reconnecter à Dieu, qui vous aime et vous attend

Ressources

Une page qui vous aide à identifier vos blessures et à les soigner… pour guérir et vivre, au lieu de survivre

Inspiration

Voici une galerie de photos pour susciter vos méditations et vous conduire dans la prière. Vous y trouvez aussi une bibliographie

Des commentaires, des suggestions?

 

 

Structure du site

VIAMETANOIA.CH

VIE NOUVELLE

  • EVANGILE

  • RESSOURCES

  • INSPIRATIONS

BLOG

CONTACT

 

Langues du site

Français

Română

Polski (à venir)

Lingala (à venir)

Anglais (à venir)

© 2022 Viametanoia

Tous droits réservés

Website by ALYSCO